Histoire du Cerf-Volant - Kite History
 
De 400 ans avant J.-C. à nos jours - 400 years BC to the present day
 
Légendes et Réalités
Legends and realities
202 av JC – 1750
 
Au service de l'Homme
Kite is at Man's Service
1740 – 1830
 
Pionniers et Ascensions
Pioneers and Ascensions
1808 – 1899
 
Photographie par cerf-volant
Photography by Kite
1880 – à nos jours
 
Cerfs-volants et Météo
Kites and Weather
1749 – 1920
                 
Un nouveau Siècle
A New Century
1900 – 1903
 
Des exploits par cerf-volant
Exploits by kite
1903 – 1906
 
Salons et concours
Conventions and Contests
1909 – 1914
   
Prémices Grande Guerre
Beginnings of the Great War
1911 – 1914
   
La Grande Guerre
The Great War
1914 – 1918
 
L'entre-deux-guerres
Inter-War Period
1918 – 1939
 
La Seconde Guerre Mondiale
The Second World War
1939 – 1945
 
De l'Après guerre
à nos jours

After War to our Days
 
Aerohistory
Home
                 
 
La Seconde Guerre Mondiale - The Second World War
1939 - 1945
 

La Seconde Guerre Mondiale apporte un regain d'intérêt pour les cerfs-volants. The Second World War brings a renewed interest for the kites.

Bachstelze

Quand la guerre éclate, en 1939, l'Allemagne possède une flotte de U-Boot avant-gardiste, prête à prendre la mer. Dès 1940, les Allemands équipent leurs U-Boat d'une étonnante machine volante, le "Bachstelze" (Bergeronnette), qui ressemble à un hélicoptère, mais qui est en réalité un cerf-volant à rotor, sans moteur, que le sous-marin remorque à l'aide d'un câble, à une altitude de 300 à 400m.

Un observateur, à bord de ce cerf-volant (Bachstelze), peut apercevoir, au loin, un navire bien avant que ce dernier ne repère le cerf-volant. Environ 200 de ces appareils sont employés avec beaucoup de succès. Mais le cerf-volant "Bergeronnette" doit être abandonné en raison de la difficulté de le rentrer à bord, et de la supériorité aérienne des Alliés. (photo ci-dessous, au centre)

Un autre cerf-volant est embarqué dans les U-Boat allemands. Il est sert de porte-antenne pour les liaisons radio. (photo ci-dessous, à droite)

Bachstelze

When the war bursts, in 1939, Germany has a fleet of futuristic U-Boat, ready to take the sea. In 1940, the Germans equip their U-Boat with an astonishing flying machine, the "Bachstelze" (Wagtail), which resembles a helicopter, but is actually a motor less rotor kite, that the submarine tows using a cable, at an altitude of 300 to 400 meters.

An observer, on board this kite, could see a ship from very far, well before that ship was able to locate the kite. Approximately 200 of these apparatuses were used, with great success. But the "Wagtail" kite must be abandoned because of the difficulty of returning it on board, and the air superiority of the Allies. (photo above)

Another kite is embarked in German U-Boat It is used as antenna carrier for radio transmissions. (photo on the right)

Saul's Barrage Kite

Aux Etats Unis, de grands cerfs-volants à caisse utilisés pour la publicité sont modifiés pour servir de barrage de protection de la flotte américaine, notamment contre les piqués de bombardiers.

Harry C. Sauls teste des cerfs-volants pour la Marine dès janvier 1943 . Ces cerfs-volants sont appelés Sauls' Barrage Kite.

Un document, daté de novembre 1942, décrit les premiers essais du cerf-volant en tant qu'arme anti-aérienne à piloter depuis des navires marchands, un peu comme un ballon de barrage. Mais un cerf-volant est plus facile à lancer et à manœuvrer par vent fort qu’un ballon, ne ralentit pas autant un navire et coûte moins cher - 108 dollars contre 1 200 dollars pour un ballon.

Ils ont à peu près 6 m de large et peuvent voler avec de longs fils d'acier tendus, (800m), capables d'endommager les hélices ou de couper les ailes des avions ennemis qui s'approcheraient trop près. C'est un piège fatal pour les avions ennemis. Entraînement au montage et au vol des Sauls' Barrage Kite à l'Ecole Navale de New York

Près de 3300 cerfs-volants de défense anti-aérienne (Sauls' Barrage Kite) sont construits, mais la plupart seront détruits ou perdus au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Un autre concept développé en Angleterre employait un stratagème mécanique : lorsqu'un avion ennemi touche la ligne de cerf-volant, une bombe est armée et tombe pour faire exploser l'avion.

Les Cody, utilisées comme cerfs-volants de barrage, sont construits à Farnborough, où environ 2000 sont produits.

 

Saul's Barrage Kite

In the United States, large cellular kites used for publicity are modified to be used as a protection blockade for the American fleet, especially against dive bombing.

Harry C Sauls tests the kites for the Navy from January 1943. These kites are called Sauls' Barrage Kite.

A document, from November 1942, records the early trials of the kite as an anti-aircraft weapon to be flown from merchant ships, much like a barrage balloon. But a kite is easier to launch and manoeuvre in a high wind than a balloon, does not slow a ship down so much, and costs less - $108 as compared with $1,200 for a balloon.

They span about 6 meters and can fly with long steel wires (800m) tied to them; cables able to damage propellers or to cut the wings of enemy planes which would get too close. It is a deadly trap for enemy planes. Assembly and Flight training of Sauls' Barrage Kite at New York's Naval College

Nearly 3300 anti-aircraft defence kites (Sauls' Barrage Kite) are built, but most of them will be destroyed or lost during the Second World War. Another concept developed in England used a mechanical device: when an enemy plane touched the line of the kite, a bomb was armed and released to destroy the plane.

The Cody, used as Barrage kites, are built in Farnborough; approximately 2000 are produced.

Gibson Girl - sauvetage

Durant la 2ème Guerre mondiale, l'armée anglaise utilise un cerf-volant à caisson pour aider à récupérer les aviateurs lors d'atterrissages forcés en pleine mer. Ce cerf-volant sert de porte-antenne pour la radio et l'équipage peut ainsi lancer des SOS. Le 21 mai 1943, un signal de détresse provenant de la radio d'un dinghy, parvient au Quartier Général. Les secours sont lancés. Le 22 mai, les 10 hommes du bombardier américain, le B17, sont sauvés. Fin juillet, plus de 8 équipages sont ainsi sauvés. Les Américains découvrent les avantages de ce cerf-volant anglais

Gibson Girl - équipement

En 1944, la "Royal Air Force", la "Fleet Air Arm" et
l' "US Army Air Force" mettent dans leurs bombardiers un dinghy avec un équipement de survie identique.

Il est contenu dans un sac matelassé et contient :

* Une radio étanche, avec une antenne, pour émettre soit manuellement en morse, ou lancer des S.O.S en automatique.
* Une lampe "signal"; et son cordon de liaison avec la magnéto.
* Une antenne de rechange (bobine de fil de cuivre tressée).
* Un ballon hydrogène (le M-278.A).
* Un cerf-volant, référencé M-357.A, plus communément appelé : le "Gibson Girl".

Gibson Girl - cerf-volant

Le Gibson Girl est petit cerf-volant ingénieux, compact, facile à monter, et stable en vol, avec une structure en titane, et une toile jaune résistante, traitée anti-moisissure. Un de ses bords est rembourré avec du kapok (duvet végétal très léger et imperméable), qui lui permet de flotter s'il tombe à l'eau.

Des instructions précises de montage et de vol sont inscrites directement sur la toile du "Gibson Girl", ainsi que sur le container dans lequel il est rangé.

Les instructeurs ont des manuels pour former les aviateurs au bon maniement du dinghy, de la radio émettrice et du cerf-volant. De son dinghy de survie, l'aviateur assemble le cerf-volant, qui vole avec un câble de cuivre fixé à l'un ou l'autre des deux points d'attache selon les conditions de vent. Ce câble sert de ligne et d'antenne radio. Ainsi, il peut envoyer des S.O.S pour être secouru. Chaque dinghy est prévu pour 5 hommes, 2 dinghies sont embarqués sur les gros bombardiers. Plus de 20000 " Gibson Girl " ont été fabriqué, et quelques-uns ont survécu et existent encore aujourd'hui.

Nous avons fait un reportage complet, origine du nom, manuel d'utilisation, récit d'un sauvetage ... à découvrir sur notre page : Gibson Girl (en français)

Gilson Girl - rescue

During the 2nd World war, the English army uses a box kite to help recovering the aviators, after emergency landings on the open sea. This kite is used as antenna carrier, allowing the crew to launch an S.O.S. On May 21, 1943, a distress signal coming from the radio of a dinghy, arrives to the Headquarters; the rescue is sent. On May 22, the 10 crew members of an American B17 bomber are saved. By the end of July, more than 8 crews are thus been saved. The Americans discover the advantages of this English kite

Gibson girl - equipment

In 1944, the "Royal Air Force", the "Fleet Air ARM" and "US Air Force" put a dinghy in their bombers with an identical survival equipment. It is in a padded bag containing :

*A watertight radio, with an antenna, to emit manually in Morse, or send continuous S.O.S automatically.
*A signal lamp and its connection cord to the magneto.
*A replacement antenna (spool of braided copper wire).
* A hydrogen balloon (the M-278.A).
* A kite, referenced M-357.A, more commonly known as the "Gibson Girl".

Gibson girl kite

The Gibson Girl is a clever small kite design : compact, easy to launch and stable in flight, with a titanium structure and a resistant yellow fabric, treated against mould. One of its edges is stuffed with kapok (very light and waterproof vegetal fibers), which enables it to float, should it fall in the water.

Accurate assembly and flight instructions are printed directly on the fabric of the "Gibson Girl", as well as on the container in which it is stored.

The instructors have handbooks to teach the aviators the proper handling of the dinghy, radio transmitter and kite. From his dinghy, the aviator assembles and launches the kite, that flies with a copper cable fixed at one of the two tie points, according to wind conditions. This cable is used both as a line and radio antenna. Thus, he can send an S.O.S to be rescued. Each dinghy is designed for 5 men; 2 dinghies are embarked on large bombers. More than 20000 "Gibson Girl" were manufactured ; some survived and still exist today.

We made a full report, origin of the name, user manual, story of a rescue ... to discover on our page: Gibson Girl (in english)

Paul Garber

En 1942, Paul Garber, alors commandant, est appelé à servir à l'US Navy. Alors qu'il est à bord du cuirassé " Black Island ", il s'aperçoit que les fusillers marins n'ont pas de bonnes pratiques de tir.

Fort de son expérience de cerf-voliste,premier cerf-volant pour son 5ème anniversaire, il a eu aussi pour voisin A. Graham Bell qui lui apprend à bien brider ces appareils, et impressionné par les vols des frères Wright, il construit son premier planeur en 1915 et rédige en 1931 un manuel sur les cerfs-volants pour les scouts.

Il imagine que le cerf-volant ferait une meilleure cible que les nuages sur lesquels les tireurs s'entraînent, surtout si on peut les piloter, de façon à simuler des manœuvres aériennes.

Il part d'un modèle Eddy, qu'il équipe d'un double dévidoir (deux lignes), d'une barre de contrôle, et de frein.Avec un peu d'entraînement, le soldat cervoliste, peut contrôler son appareil, lui faire exécuter des loopings, des piqués et des figures en "8".

Paul Garber fait des tests en présence du Capitaine de bateau Luiz de Florez ; Les tireurs effectuent plusieurs tirs avant de toucher le cerf-volant cible. Le capitaine est impressionné. Son projet est approuvé.

Paul Garber

In 1942, Commander Paul Garber, is called to serve in the US Navy. While he is aboard the "Black Island" battleship, he realizes that the marine's gunmen do not have good shooting training.

Experienced kite flyer (his uncle gave him his first kite on his 5th anniversary. He had A. Graham Bell as a neighbour who teached him how to bridle kites. Impressed by the flights of the Wright brothers, he built his first glider in 1915. He wrote a handbook on kites for the scouts in 1931.

He imagines that the kite would make a better target to train the gunmen than the clouds, especially if the kite can be controlled in order to simulate aerial maneuvers.

He begins with a Eddy kite, which he equips with a double reel (two lines), a control bar, and a brake. With a little training, the kite flying soldier, can control his apparatus, make it carry out loops, dives and "8" figures.

Paul Garber makes tests in presence of Ship Captain Luiz de Florez; The gunmen shoot several times before touching the target kite. The captain is impressed and approves his project.

Garber - Navy Target Kite

Pour affiner la simulation, la silhouette des Zéros japonais est peinte, sur un fond bleu. A 180m, il ressemble à un véritable avion ennemi qui serait à une distance de 400m, leur vitesse de déplacement étant identique. La Navy dépose un brevet sous le nom de Garber : Le Navy Target Kite (NTK) est né.

Sous le contrôle de Garber, il sera fabriqué en masse, (plus de 350 000). Bientôt, toutes les unités militaires en sont équipées. Un manuel, édité par le Bureau Aéronautique "Spécial Devices Division" donne toutes les consignes aux soldats : montage, bridage, utilisation, réparation et leçons de vol pour apprendre à piloter puis manœuvrer un cerf-volant cible.

Pour l'armée ces cerfs-volants ont un double avantage : un bon entraînement des tireurs, un moindre coût. En effet le cerf-volant peut être facilement réparé, et s'il est détruit, la perte n'est que de 4.5$. Le manuel d'instruction précise "De plus, c'est un réel plaisir de les faire voler".

Une équipe de tir est composée d'un officier et de 6 hommes (3 pour les opérations, 3 pour le montage, l'envol et la réparation). Les cerfs-volants, eux, sont répartis en trois groupes . les "cibles" (utilisés immédiatement), . les "prêts" (utilisés pour remplacer les cibles lorsqu'ils sont abattus) . les "réserves" (qui viennent remplacer les prêts, lorsque à leur tour ils sont touchés). Il y a ainsi un minimum de délai pour les exercices de tirs. Les scores des tireurs sont établis en fonction du nombre de tirs et de balles ayant atteint chaque cerf-volant.

Un matin, les tireurs s'entraînent sur un porte-avions, lorsqu'ils aperçoivent un avion torpilleur japonais. Ils abattent l'avion. S'ils n'avaient pas été en position de tir, le porte-avion aurait pu être gravement endommagé. Le Garber Target Kite a sauvé le porte-avions. Ces milliers de cerfs-volants ont fait faire des économies d'argent et d'hommes au gouvernement américain. Pourtant, après la seconde Guerre Mondiale, il disparaîtra dans les surplus de l'armée.

Plus d'information sur notre page : L'Histoire du Target Kite Mk.1,2 (en français)

Garber - Navy Target Kite

To refine simulation, the silhouette of a Japanese Zero airplane is painted on a blue background. At 180 meters, it resembles a true enemy plane which would be at a distance of 400 meters, their travel rate being identical. The Navy gets a patent under the name of Garber : the Navy Target Kite (NTK) was born.

Under the control of Garber, it will be manufactured in great quantities, (more than 350 000). Soon, all military units are equipped with it.

A handbook, published by the "Special Devices Division" Aeronautical office, gives all the instructions to the soldiers: assembly, fastening, use, repair and flight lessons to learn how to control then to operate a target kite.

For the army these kites have a double advantage: a good training of the gunmen and low cost. Indeed the kite can be easily repaired, and if it is destroyed, the loss is only 4.5$. The instruction manual specifies "Moreover, it is a real pleasure to fly them".

A shooting team is made of an officer and 6 men (3 for the operations, 3 for the assembly, the take-off and repair). The kites are divided into three groups : * "targets" (used immediately). * "Standby" (used to replace the targets when they are shut down). * the "reserves" (which replace the standby, when they are shut down). There is thus a minimum delay during the firing practice. The scores of the gunners are established according to the number of shots and the number of bullets having reached each kite.

One morning, the gunners are training on an aircraft carrier, when they see a Japanese torpedo launching plane. They shoot it down. If they had not been in shooting position already, the aircraft carrier could have been seriously damaged. The Garber Target Kite saved the aircraft carrier. These thousands of kites allowed the American government to make money and men savings. However, after the second World war, it will disappear with the army surpluses.

More informations in our webpage: Target Kite Mk.1,2 Story (in english)

 
Légendes et Réalités
Legends and realities
202 av JC – 1750
 
Au service de l'Homme
Kite is at Man's Service
1740 – 1830
 
Pionniers et Ascensions
Pioneers and Ascensions
1808 – 1899
 
Photographie par cerf-volant
Photography by Kite
1880 – à nos jours
 
Cerfs-volants et Météo
Kites and Weather
1749 – 1920
                 
Un nouveau Siècle
A New Century
1900 – 1903
 
Des exploits par cerf-volant
Exploits by kite
1903 – 1906
 
Salons et concours
Conventions and Contests
1909 – 1914
   
Prémices Grande Guerre
Beginnings of the Great War
1911 – 1914
   
La Grande Guerre
The Great War
1914 – 1918
 
L'entre-deux-guerres
Inter-War Period
1918 – 1939
 
La Seconde Guerre Mondiale
The Second World War
1939 – 1945
 
De l'Après guerre
à nos jours

After War to our Days
 
Aerohistory
Home