Histoire du Cerf-Volant - Kite History
 
De 400 ans avant J.-C. à nos jours - 400 years BC to the present day
 
Légendes et Réalités
Legends and realities
202 av JC – 1750
 
Au service de l'Homme
Kite is at Man's Service
1740 – 1830
 
Pionniers et Ascensions
Pioneers and Ascensions
1808 – 1899
 
Photographie par cerf-volant
Photography by Kite
1880 – à nos jours
 
Cerfs-volants et Météo
Kites and Weather
1749 – 1920
                 
Un nouveau Siècle
A New Century
1900 – 1903
 
Des exploits par cerf-volant
Exploits by kite
1903 – 1906
 
Salons et concours
Conventions and Contests
1909 – 1914
   
Prémices Grande Guerre
Beginnings of the Great War
1911 – 1914
   
La Grande Guerre
The Great War
1914 – 1918
 
L'entre-deux-guerres
Inter-War Period
1918 – 1939
 
La Seconde Guerre Mondiale
The Second World War
1939 – 1945
 
De l'Après guerre
à nos jours

After War to our Days
 
Aerohistory
Home
                 
 
Salons et concours - Conventions and Contests
1909 - 1914
 

Durant toutes les années qui précédent la Grande Guerre, de grands meetings aériens s'organisent un peu partout dans le monde. During the years preceding the Great War, great aerial meetings are organized all over the world.

 

Madiot - Les essais

Le capitaine Madiot commence ses expériences en 1907, au fort de Belleville, prés de Verdun. En 1908, il réussit à se faire soulever à quelques mètres du sol en étant assis sur une simple planchette comme celle d'une escarpolette.

Par la suite, il utilise une nacelle cylindrique en grosse toile tendue sur armature. Le 17 octobre 1909, il parvient à monter à 100m de hauteur. Cet exploit fit grand bruit. Lors de la visite de la mission chinoise au camp de Chalons, la nacelle est prête à filer le long du câble de cuivre, il peut monter à 300 mètres de hauteur.

Madiot - the tests

Captain Madiot begins his experiments in 1907, at the Belleville fort, near Verdun. In 1908, he achieves a flight a few meters above the ground, sitting on a simple plank attached to his kite.

After that, he will use a cylindrical nacelle made of canvas stretched on a frame. On October 17th, 1909, he reaches an altitude of 100 meters. This exploit made a lot of noise. During the visit of the Chinese delegation to the camp, in Chalons,the nacelle is ready to go up along the copper cable, he is able to climb to 300 meters.

Madiot - Concours Dollfus

1909, le commandant de l'armée territoriale Charles Dollfus organise, sous le patronage de la Ligue Nationale Aérienne, un concours de cerfs-volants montés, avec un prix de 10 000Frs. Les conditions essentielles de ce concours consistent à présenter un matériel mobile et transportable, permettant d'élever un aéronaute jusqu'à une hauteur d'au moins 300m par vent minimum de 10m/s (limite de l'emploi du ballon captif).

La durée du séjour de la nacelle dans l'air devait être d'au moins quinze minutes, non compris le temps de la montée et de la descente. Dans ce concours, le seul inventeur qui présenta un appareil satisfaisant à peu prés aux conditions imposées, fut le capitaine d'artillerie Madiot. Le cerf-volant Madiot est un modèle Hargrave à ailerons, construit pour manœuvrer par vent faible (6 à 11m/s). Ils sont enfilés " à la Russe ", c'est à dire traversé par le câble.

Madiot - Dollfus' contest

In 1909, under the patronage of the 'Ligue Nationale Aerienne', the commander of Territorial Army, Charles Dolfus, organizes a "mounted kite" contest, with a prize of 10 000 francs. The main conditions of this contest consist in presenting a mobile and transportable gear, allowing to raise an aeronaut to a height of at least 300 meters with a wind of at least 10 meters per second (the limit for captive balloons).

The nacelle must stay at least 15 minutes aloft, without taking the ascension and descent in account. In this contest, the only inventor having a machine satisfying most of these conditions is artillery captain Madiot. The madiot kite is a Hargrave model with ailerons, built to manoeuvre with light wind (between 6 and 11 m/s). They are hooked together "the Russian way"; the cable running through the kites.

 
Madiot - Concours à Reims

En 1910, à Reims lors de la semaine de l'aviation du 3 au 10 juillet, deux journées sont consacrées au concours de cerfs-volants, dont le premier prix est de 7000Frs, le second de 3000Frs, il s'agit de francs Or de l'époque.

Un article du journal "Aviator" mentionne

" … ce fut avec une surprise profonde que l'on vit, vers trois heures de l'après-midi, le Capitaine Madiot, lancer dans l'azur son train de 8 cerfs-volants… Il resta dans son observatoire, accroché aux nuages, pendant plus d'une heure… ".

Malheureusement, le capitaine Madiot se tue aux commandes d'un aéroplane militaire "Breguet", le 23 octobre 1910, à Brébières. Cette catastrophe, vint interrompre des succès qui donnaient tant d'espoir, mais qui assurent en tout cas au capitaine Madiot une des premières places parmi les précurseurs du vol en cerf-volant.

Madiot Reims' Contest

Between July 3 and 10th 1910, during the aviation week, two days are devoted to kite contests, with a 7000 Francs first prize and a 3 000 Francs second prize; these are golden francs of that period. An article of the "Aviator" journal mentions : ".. it is with a deep surprise that we saw, around three o'clock in the afternoon, captain Madiot launch his train of 8 kites in the sky… He remained in his observatory, hung to the clouds, for more than an hour…"

Unfortunately, captain Madiot dies in a Bréguet military aeroplane on Octobre 23, 1910 at Brébières. This catastrophe interrupts a series of successes that gave so much hope, but guarantee at least to captain Madiot a leading place among pioneers of kite ascensions.

Steiff - Concours en Europe

En 1909, à Wurttenberg (Allemagne), Richard Steiff met au point un cerf-volant qu'il appelle le "Roloplan", et dépose la marque le 20 août. En 1910, au concours de Francfort tous les Roloplan sont vainqueurs. La même année, aux Pays-Bas, il obtient le premier prix d'altitude (800m) ; en Belgique, il remporte les prix d'altitude et de stabilité. Toujours en Belgique, il reçoit le diplôme officiel de l'Aéroclub de Belgique, pour ses qualités de vol. Les usines Steiff éditent leur premier catalogue en 1910. Entre 1910 et 1915, 34 000 Roloplan seront commercialisés.

L'armée allemande leur demande une version spéciale, d'une plus grande envergure pour une force de traction de 30kg. Ce modèle servira à l'artillerie.

1913, construction d'un Roloplan de 90m2. C'est le plus grand cerf-volant de cette époque, il peut emporter 2 personnes, mais il est difficilement manœuvrable.

A Tempelhof, un essai en vol d'un train de plusieurs Roloplan se termina très mal et ce fut la mort du passager. Les autorités de police interdirent alors cette pratique.

 

Steiff - Contests in Europe

In 1909, in Wuttenberg (Germany), Richard Steiff designs a kite that he calls the 'Roloplan' and registers the trade mark on august 20th.

In 1910, during the Francfurt contest, all Roloplans win. The same year, in Nederland, he wins the first prize in the altitude contest; in Belgium, both altitude and stability contests.

Still in Belgium, he receives an official diploma of the 'aeroclub de Belgique' for its flight qualities. Steiff factories publish their first catalog in 1910. Between 1910 and 1915, 34 000 Roloplan will be sold.

The German Army orders a special version, of greater span, providing a traction of 30 kilos for the artillery. In 1913, a Roloplan of 90 square meters is built. It is the largest kite of this time; it can carry two people, but is difficult to handle. In Tempelhof, the flight test of a train of Roloplan finishes badly, with the death of a passenger. From then on, the police prohibits this activity.

Concours à Valenciennes

Dés les débuts de l'aviation, Gabriel Joseph Marie Pantenier tente de construire un avion avec du bambou et un moteur d'automobile. C'est un échec. Il décide alors de se consacrer au cerf-volant. Il construit un cerf-volant de type Hargrave auquel il rajoute des ailes à l'avant et sur les côtés.
Au concours de cerfs-volants scientifiques de Valenciennes, en 1912, avec son train de cerfs-volants, il remporte le 1er prix de poids enlevé et il est 9éme au concours d'angle.

A droite, croquis d'un Pantenier par L. Frantzen

Contest of Valenciennes

From the very beginning of aviation, Gabriel Joseph Marie Pantenier tries to build an airplane with bamboo and an automobile engine; it is a failure. He then decides to dedicate himself to kites. He builds a Hargrave type kite, to which he adds front and side wings.
At the scientific kite contest of Valenciennes, in 1912, he wins the first place in weight lifting contest with his train of kites, as well as the 9th place in the angle contest.

Right, sketch of a Pantenier by L. Frantzen

Création des Clubs

En France, Lucien Frantzen, bien qu'ayant fait quelques tours sur le biplace des frères Wright, croit toujours aux vertus incontournables des cerfs-volants et y consacre une grande partie de son temps et de son argent.

Il fonde en 1907, avec son frère Léon, "L'union des cerfs-volantistes de France" qui réunit environ 25 sociétés de cerfs-volistes. Le règlement est très strict, voire militaire. Un brevet de pilote cerf-volantiste est décerné à l'issue d'épreuves techniques et sportives (corderie, couture, manœuvres, orientation…).

Les membres de l'UCVF s'entraînent sur le terrain de manœuvre d'Issy les Moulineaux. Tout le matériel est l'œuvre des membres du Club qui vit par ses propres moyens.

1910, création de la "Ligue Française du Cerf-Volant" dont le président est Joseph Lecornu et qui regroupe un bon nombre d'associations civiles.

Février 1913, Pantenier fonde à Lille "l'Aigle-Club des cerfs-volants Pantenier". L'objet principal de l'association est la réalisation d'ascensions montées.

Creation of clubs

In France, Lucien Frantzen, although having made a few rides on the Wright brothers biplane, still believes in the unavoidable virtues of the kite and devotes a lot of his time and money to it.

In 1907, he founds : the "Union des Cerfs-volantistes de France" (kite flyers union of France) with his brother Leon. It regroups 25 kite flyers clubs. The rules are strict, even military. A kite flyer license is attributed only after a series of technical and sportive tests. (roping, sewing, maneuvers, orientation, etc.)

Members of the UCVF train on the Issy les Moulineaux maneuvering field. All material is made by the members of the club that is living by its own means.

In 1910, the "Ligue Francaise du Cerf-Volant" (French kite league) is created with Joseph Lecornu as a president and federates a large number of civilian associations.

In February of 1913, Pantenier founds the "Aigle-Club des cerfs-volants Pantenier" (Eagle-Club of Pantenier kites). The main activity of this association is human ascensions.

Concours de Spa

1912, à Spa en Belgique, un grand concours international de cerfs-volants scientifiques rassemble les meilleurs cervolistes Européens de l'époque. Au concours de cerfs-volants porteurs, Pantenier est 1er ex-æquo avec le Belge George. Cette épreuve consiste, selon le règlement "à enlever un poids déterminé, fixé pour tous les appareils à 85kg, un sac de sable taré à l'avance". Ce résultat est une consécration pour Pantenier. A ce concours, Marc Pujo, présente son cerf-volant à cellules décalées. Il remporte le 1er prix du concours de photographie panoramique par cerf-volant.

Au concours de Spa, L'Union des Cerfs Volantistes de France (UCVF) se classe 3éme à l'épreuve des cerfs-volants porteurs grâce à Félix Peaucou. Il explique ainsi cette 3éme place : "les cerfs-volants n'étaient encore qu'au stade d'étude. Avec un nombre et des moyens aussi réduits, ils ne pouvaient accomplir des prodiges.


Il n'en fallait pas moins des hommes de cran ayant de l'initiative, de la décision, et à la fois agiles, vigoureux et résolus, pour assurer les manœuvres délicates et parfois dangereuses de ce moyen d'observation aérienne. Selon l'expression courante : il fallait avoir le feu sacré…".

In 1912, in Spa, Belgium, a great international scientific kites contest brings together the best European kite flyers of that time. In the carrying kites contest, Pantenier shares the first place with the Belgian George. This contest consisted in raising a weight, fixed to 85 kilos for all kites. This contest will be a consecration for Pantenier. In this contest, Marc Pujo pesents his offset cell kite. He wins the first prize for panoramic photos by kite.

A gauche : Cerf-volant George par Pantenier
On left: sketch George kite by L. Frantzen

In Spa, the 'Union des cerfs-volistes de France' (UCVF) finishes third in the Carrying kite contest, thanks to Félix Peaucou. This is his explanation for that 3rd place : "The kites were still in the study phase. With so few units and so little means, they couldn't accomplish wonders. Courageous, agile and vigorous men with good initiatives and decisions were needed to insure the delicate and sometimes dangerous maneuvers of this mean of aerial observation. The French used to say : "Il fallait avoir le feu sacré…" (You needed to have the holly fire inside…)"

Une partie de l'équipe de l'UCVF - Part of the UCVF team
 

Concours de Boulogne / Mer

Lors d'une belle journée du 27 avril 1913, Pantenier et les membres de l'Aigle-Club sortent 250kg de matériel (4 cerfs-volants, le treuil, la nacelle…). En 1 heure tout est prêt. Pantenier prend place dans la nacelle le premier et s'élève à 40m, mais sachant avec quelle impatience ses élèves pilotes attendent leur tour de recevoir leur baptême de l'air, il redescend, au milieu des bravos des spectateurs.

Une autre surprise est encore réservée au public : une jeune fille, Mlle Marie Grinon, belle-sœur de Pantenier, prend place dans la nacelle. (photo ci-dessous) Elle redescend, enchantée, regrettant seulement que son beau-frère ne l'ait pas laissé partir aussi haut que les pilotes du sexe masculin.

Juin 1914, rencontre de cerfs-volistes à Boulogne-sur-Mer. Pantenier y participe avec 15 des membres de son équipe dont son fils et sa belle sœur qui montent dans la nacelle eux aussi. L'Aigle Club, qui est un des grands favoris dans l'épreuve des cerfs-volants montés, voit par deux fois son train rabattu au sol par de violentes rafales. Il parvient cependant à être classé 3éme ex-æquo. Pantenier est l'un des meilleurs cerfs-volistes civils et sa meilleure ascension l'a élevé à 150 mètres d'altitude.

Boulogne / Mer Contests

During the beautiful day of April 27th 1913, Pantenier and members of the "Aigle-Club" bring 250 kilos of material on the field (4 kites, the winch, the nacelle, etc.) Within an hour, everything is ready.

Pantenier is the first to take place in the nacelle and reaches 40 meters. He knows that his student pilots are waiting anxiously their turn to get their flight initiation. He comes back to the ground under the applauses of the spectators.

Another surprise is awaiting the public : a young woman, Miss Marie Grignon, Pantenier's sister in law, takes place in the nacelle (photo on the left). She comes back enchanted by her flight, only regretting that her brother in law did not let her go as high as male pilots.

June 1914, kite meeting in Boulogne-sur-mer. Pantenier participates with 15 members of his team, including his son and his sister in law who also fly in the nacelle.

The "Aigle-Club", among the favorites in the mounted kites contest, has its kites blown to the ground twice by strong gusts of wind. The club nevertheless shares the third place. Pantenier is among the best civilians and his best ascension takes him to 150 meters high.

Gomes au Salon - Son catalogue

En 1910, la firme Gomes, située à Paris et spécialisée dans l'automobile, développe une activité cerf-volant. Elle dispose d'un grand stand au Grand Palais, lors du 2éme Salon de l'aéronautique. (photo de droite)

Auguste C. Gomes propose des cerfs-volants sportifs ou scientifiques, pour l'armée, la marine, la chasse, la photographie etc.

Il édite un catalogue qui reprend tous les emplois du cerf-volant:
"L'intérêt considérable que, dès la première heure, le public a témoigné à nos appareils, a prouvé que nous répondions à un véritable besoin. Nous espérons que ce catalogue démontrera à tous la valeur de cet instrument si précieux qu'est le cerf-volant, en même temps qu'il exposera à notre Clientèle les perfecionnements que nous nous sommes efforcés d'introduire dans notre fabrication, sous l'habile direction de notre fondé de pouvoir, M. José Vines". (Aug C. Gomes & c°)

En savoir plus sur notre reportage : Rencontre en 1911 avec Auguste gomes, fabricant de cerf-volant

Gomes at the show - His catalogue

In 1910, the Gomes automotive company, located in Paris, develops a kite activity. The company has a large stand in the "Grand Palais" (Great Palace) during the second Aeronautical convention (photo on the right).

Auguste C. Gomes offers both sport and scientific kites for the army, marine, hunting, photography, etc.

He publishes a catalog depicting all the possible uses of the kite.
"The large interest that the public devoted to our kite, from the first hour, proves that we are fulfilling a real need.

We hope that this catalogue will demonstrate to all the value of this so precious instrument that the kite is, as well as the improvements that we took the time and effort to introduce in our construction, under the skilled direction of our manager, Mr. José Vines". (Auguste C. Gomes & co)

More information in our page (in french) : Rencontre en 1911 avec Auguste gomes, fabricant de cerf-volant

     

Deffain s'installe - Son catalogue

Au début du siècle, la société Truchet commericialise des jouets en bois, des articles de plage. Elle produit dans son atelier parisien de superbes voiliers ainsi qu'une gamme impressionnante de cerfs-volants. Ces derniers ne sont pas considérés comme des jouets pour enfants mais sont vendus à une clientèle aisée. Charles Deffain, après avoir parcouru la France pour les vendre, est gagné par la passion des cerfs-volants.

Associé à son employeur, il rachète la totalité de l'entreprise en 1921. Il achète des brevets et veille personnellement à l'élaboration de nouveaux modèles pour compléter sa gamme, désormais commercialisée sous son nom. En 1932, Charles Deffain délocalise son entreprise à Préfailles. Son père tient un bazar dans ce petit bourg près de Pornic. La fabrication cessa en 1980, les ateliers sont vidés mais le bazar reste, dirigé par Georges, le petit-fils.

Deffain propose des modèles au palmarès élogieux :

Hirondette : Médaille vermeil au concours Lépine 1912 et 1er prix au concours de Moutiers
Aiglo-plan : Médaille d'or au concours Lépine 1909
Le Roi des Airs : Médaille vermeil au concours Lépine 1911. Il peut atteindre une altitude prodigieuse de 2800 mètres. (photo ci-dessous)

Depuis 2012, c'est Sophie Deffain, arrière-petite-fille de Charles Deffain, qui est propriétaire du Grand Bazar. La passation s'est faite tout naturellement. Quant à Georges, il est devenu « Guide du Musée-Grand Bazar », et toujours prêt à compter l’histoire originale des Deffain à travers l’ère des cerfs-volants depuis 1900.

 
En savoir plus sur notre reportage : Deffain et les cerfs-volants, une saga familiale

Deffain settles - His catalogue

At the beginning of the century, the Truchet Company sells wooden toys and beach articles. In its Paris workshop, the company produces magnificent sailboats and an impressive range of kites. These are not sold as toys for kids, but rather to wealthy clients. Charles Deffain, after roving all across France to sell them, gets impassioned by kites.

First associated with his employer, he buys the whole company in 1921.

He buys the patents and takes personally care of designing the new models to complete the line, now sold under his name.

In 1932, Charles Deffain relocates his company to the little burg of Préfailles (near Pornic) where his father has a bazaar.

Kite building stops in 1980; the workshop is emptied, but the bazaar remains, directed by George : his grandson.

Deffain proposes prestigious award winning models : Hirondette: 'Vermei'l medal in the lepine contest of 1912 and First prize in Moutiers'contest - Aiglo-plan: 'Gold' medal in lepine contest 1909 - Le Roi des Airs: 'Vermei'l medal in lepine contest of 1911. It can reach the prodigious altitude o 2800 meters. (photo on left)

Since 2012, it is Sophie Deffain, great-granddaughter of Charles Deffain, who owns the Grand Bazaar. The handover was made naturally. As for Georges, he has become a "Guide to the Grand Bazaar Museum", and always ready to count the original Deffain history through the era of kites since 1900.

More information on our report : Deffain and kites, a family saga (in english)

 
Légendes et Réalités
Legends and realities
202 av JC – 1750
 
Au service de l'Homme
Kite is at Man's Service
1740 – 1830
 
Pionniers et Ascensions
Pioneers and Ascensions
1808 – 1899
 
Photographie par cerf-volant
Photography by Kite
1880 – à nos jours
 
Cerfs-volants et Météo
Kites and Weather
1749 – 1920
                 
Un nouveau Siècle
A New Century
1900 – 1903
 
Des exploits par cerf-volant
Exploits by kite
1903 – 1906
 
Salons et concours
Conventions and Contests
1909 – 1914
   
Prémices Grande Guerre
Beginnings of the Great War
1911 – 1914
   
La Grande Guerre
The Great War
1914 – 1918
 
L'entre-deux-guerres
Inter-War Period
1918 – 1939
 
La Seconde Guerre Mondiale
The Second World War
1939 – 1945
 
De l'Après guerre
à nos jours

After War to our Days
 
Aerohistory
Home